Votre première réaction, une fois le travail des pompiers terminé, sera en toute logique, malgré votre désarroi suite au choc psychologique subi, d’appeler votre organisme assureur (courtier, banque ou compagnie d’assurances) qui va alors mandater son expert afin de déterminer l’origine du sinistre (accidentelle ou criminelle). Contrairement aux idées reçues, il n’est pas de son ressort d’évaluer les dommages subis.

Ce travail d’inventaire vous incombe !!! Mais…

  • Etes-vous suffisamment informé des lois sur les contrats d’assurances terrestres gérant les conditions particulières et générales de votre contrat d’assurance ?
  • Comment êtes-vous assuré pour votre contenu ? Pour le bâtiment que vous occupez ?
  • Pensez-vous être capable d’établir de manière précise et complète un inventaire de vos dommages de façon à le rendre opposable à votre assureur ?
  • Comment pensez-vous pouvoir négocier cet inventaire avec (l’expert de) votre assureur ?
  • Quel est, à votre avis, le degré de vétusté que celui-ci peut appliquer sur vos effets sinistrés ?
  • Comment allez-vous chiffrer le montant à indemniser pour 1m² de plafonnage, 1m courant de châssis, 1m² de chape ou de carrelage ?

Comme vous le constatez, ces matières réclament non seulement de l’expérience mais aussi du temps…
Temps qui vous fera assurément défaut, occupés comme vous le serez par les premières démarches pour vous reloger et vous rééquiper du matériel de première nécessité.

Que propose DIF Expertises ?

  • une intervention dans la gestion des rdv avec votre assureur, son expert, votre courtier…
  • l’intervention d’une équipe pour établir sur les lieux sinistrés un inventaire détaillé du contenu reprenant chaque objet (vêtements, objets, meubles, jouets…)
  • la mise en contact avec un réseau de partenaires, nécessaires pour le suivi de votre chantier :
    • experts de l’assuré pour l’évaluation des dommages au bâtiment
    • sociétés spécialisées en nettoyage de chantier après sinistres
    • architectes pour l’établissement d’un cahier de charges
    • corps de métier en bâtiment (électriciens, plombiers, chauffagistes, toituriers, plafonneurs,…)
  • un accompagnement, une assistance et une aide dans toutes les étapes qui seront nécessaires pour vous permettre de retrouver votre situation d’avant sinistre.

Notre expérience en matière d’assurances et de sinistralités vous permettra de bénéficier d’une plus value certaine, que ce soit par rapport au montant de l’indemnisation obtenue de l’assureur que par rapport aux économies de temps qui vous permettront de retrouver au plus tôt votre bien sans devoir payer durant encore de nombreux mois un double loyer si vous êtes propriétaire.

Quelle est la particularité qui rend DIF Expertises unique en son genre ?

Nous sommes à l’heure actuelle les seuls en Belgique à proposer à nos clients de procéder à l’inventaire détaillé, objet par objet, du contenu sinistré. De cette manière, tant le client que l’assureur auront la base la plus correcte pour négocier au mieux l’indemnisation y relative.
Notez qu’il est fréquent que ce travail fastidieux réclame plusieurs jours de travail sur les lieux mêmes du sinistre.

Quel sera le coût pour devenir client ?

Comme annoncé dans notre page d’accueil, le coût est adapté à chacun…

Nous avons estimé qu’il n’aurait pas été normal que le prix à payer pour bénéficier de notre assistance soit le même pour tous : en effet, le travail d’inventaire sera beaucoup plus important pour une maison de 15 pièces que pour un appartement de 2 chambres.

La majorité des gens vivant dans environ 8 pièces de vie (salon, sàm, cuisine, sdb, chambres, cave, garage, grenier, débarras,…), une prime annuelle indexée hors taxes de 80 euros sert de base minimale pour autant que le bien occupé ne dépasse pas ces 8 pièces.

Pour des habitations plus importantes, la prime annuelle indexée hors taxes est recalculé à raison de 10 euros par pièce de vie. Par exemple, la prime pour une maison de 10 pièces sera calculée à 100 euros. Il est évident que les pièces ne nécessitant pas ou peu de travail d’inventaire (wc, sdd, hall, couloir,…) ne sont pas reprises dans ce calcul.

Une seconde résidence (caravane, chalet,…), pour autant qu’elle soit de moindre importance que le bien principal, pourra, quant à elle, être couverte pour une prime annuelle indexée hors taxes de 50 euros.

Un facteur de risque, dont l’échelle va de 0 à 3, est néanmoins appliqué à chaque bien immobilier en fonction de sa sinistralité passée et/ou potentielle. Le tableau ci-dessous vous en donne le détail.

Facteur de risque 0aucun sinistre au cours des 5 dernières années et risque environnemental faiblePas de surprime
Facteur de risque 11 sinistre dans les 5 ans de la souscription ou risque environnemental moyenSurprime de 50%
Facteur de risque 21 sinistre dans les 2 ans de la souscription ou risque environnemental élevéSurprime de 100%
Facteur de risque 3Zone inondableEn principe, refus – consulter le siège

Afin de se faire connaître du plus grand nombre, DIF a décidé de lancer une campagne de parrainage. Qui, parmi vos familles et amis, qu’ils soient locataires ou propriétaires, qu’ils habitent une maison ou un appartement, ne serait pas intéressé de profiter des mêmes avantages que vous, d’un service et d’une assistance de qualité ?
Tout parrainage vous rapportera donc la satisfaction d’avoir rendu service à vos proches, mais aussi une réduction de 20 euros sur votre prochaine prime annuelle, de quoi bénéficier d’une réduction importante, voire rendre votre adhésion annuelle gratuite par quelques parrainages…

Comme vous pouvez le constater, le but reste de rendre ce service…

accessible au plus grand nombre pour une prime annuelle modique.